Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 17:09

L’hiver n’est pas toujours agréable pour cycler ; en revanche il révèle les paysages comme on ne les voit pas souvent. Paysages cachés, brumes et brouillards enveloppants les panoramas. Le givre lui aussi métamorphose la nature. Pour cela l’hiver est parfois féérique, magique ou simplement beau. Bien habillé, bien équipé, le cyclotouriste chemine lentement ; comme pour ne pas accentuer le froid. Chaudement habillé, il montera doucement, pour ne pas transpirer ; lentement il abordera les descentes ; et patiemment il scrutera les panoramas lointains ou les proches paysages. Les routes, plus tranquilles qu’en été, ne sont pas exemptes de dangers. Ne pas oublier d’augmenter sa visibilité avec des vêtements clairs, ou même fluo. Un éclairage avant et arrière à la tombée du jour ne sera pas superflu. L’écarteur de danger outre sa visibilité augmente la distance entre le cyclo et le véhicule qui le double. Après la fraîche randonnée, le confort de la maison paraîtra plus douillet et confortable.

Bonne Année et belles randonnées, Pilou

Paysages d’hiver,
Paysages d’hiver,

Après le givre, les brouillards dans la vallée

Paysages d’hiver,

Le Château de Castelnau surfe sur le brouillard

Paysages d’hiver,

Celui de Turenne s'offre un manteau ouaté

Paysages d’hiver,

Sur la Dordogne, le pont de Pontou semble bien mystérieux

Paysages d’hiver,

Le gouffre résurgent du Font del Truffe, dans la vallée de l'Ouysse, garde son eau turquoise au plus bas

Paysages d’hiver,

Le Col de Majesq (sur sa crête majestueuse), veille à ne pas mélanger les eaux claires de l'Ouysse et de l'Alzou

Partager cet article

Repost 0

commentaires