Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 07:06

 

    Ce matin-là la journée s’annonce chaude, très chaude et nous nous préparons à l’affronter. Nous ? C’est Guy et le beau sourire de Rolande qui nous accueillent dans leur maison du Bourg à côté de Lacapelle-Marival pour une virée de 82 km au départ de chez eux. Sont présents pour la grande aventure Marie-Agnès et Michel, Marie Louis, Michel L.., Michel P.., Guy, Marylène et Pierre. Viviane, Rolande et Henriette préfèrent elles rester au frais d’autant plus que Viviane se remet d’une chute de vélo survenue il y a quelques jours. Après un accueil convivial  accompagné de café et gâteaux la petite équipe démarre en ayant pris soin de bien remplir les gourdes, elles le seront souvent au cours de la journée. Un petit crochet à Rudelle pour voir l’église; malheureusement fermée. Ce jour-là la charmante bourgade faisait son vide grenier.

    EspédaillacEnsuite direction plein sud vers Espédaillac, la chaleur commence à monter. Dans la cour du restaurant Beauville de vieux biclous dont un tandem sont exposés. Une légère descente nous amène au point de vue de St Sulpice S/Célé. Arrêt photos sur les gorges, les gourdes se vident rapidement. Dans la vallée que nous remontons sans difficultés de dénivelé mais pas en température, nous décidons de rafraichir les pneus et nous même dans un café à Brengue. Un moment toujours très agréable par cette température estivale. Nous pique niquons au bord du Célé, toutes les places à l’ombre étant prises nous nous mettons au pied d’un arbre et nous nous restaurons en regardant couler la rivière où quelques courageux baigneurs s’ébattent dedans. Régis et Martine doivent nous rejoindre en début d’après midi et Guy s’inquiète car dans cette profonde vallée le portable ne passe pas et il craint de les manquer, aussi nous repartons et avant Espagnac-St-Eulalie  nous avons la joie de voir arriver Régis à notre rencontre, Martine ayant eu la sagesse de rester à l’ombre. Le rythme de pédalage s’accélère un peu et Marylène commence sérieusement à ressentir les effets d’Hélios. La chance nous souris Guy connait un petit café avec vue sur la rivière, autant dire qu’il est le bienvenu. Marylène disparait un temps dans les toilettes et en ressort avec la tête mouillée, il était temps craignant la chaleur elle commençait à se trouver mal. Et après une bonne boisson gazeuse la voilà repartie avec un bon coup de pédale.

  Nous quittons la vallée du Célé et bifurquons vers Lissac et Mouret. Michel B. nous devance un peu et nous le perdons un cours moment, Marie Agnès le joint au portable (que ferions nous sans ces portable ?), nous en profitons pour remplir nos gourdes pour la nième fois. Une piqure se fait sentir dans mon dos si bien que je dois m’arrêter, certainement une fourmi qui  a trouvé refuge sous mon maillot lorsque je m’étais allongé pendant le pique nique. J’enlève le maillot et demande à Marylène de gratter le bouton qui s’est formé, Michel P. en profite pour le photographier. Nous arrivons sur la D840 que nous empruntons pendant environ 2 km avant de prendre la route qui mène à Fons. Nouvel arrêt et devinez quoi ? Remplissage des gourdes, je pense qu’elles n’ont jamais été aussi propres, la dernière montée sera ombragée, ouf ! Quand même ! Et avant le retour au Bourg Guy nous fait découvrir une chapelle du nom de St Médard qui se situe hors des routes.

   L’arrivée est appréciée par toute l’équipe, nous retrouvons  Rolande, Viviane, Henriette et Martine qui ont occupé leur journée à marcher et à préparer le repas du soir. Marie-Agnès et Michel ne peuvent rester et avec regret nous disent au revoir. Lorsque l’on dit repas nous devrions plutôt dire festin. Après les rafraichissements accompagnés de pizza, de quiches, de cakes aux olives et j’en passe, nous commençons par du melon au jambon. Les grillades sont accompagnées de pommes de terre à la vapeur avec crème fraiche ciboulettes, fromages et salades et pour finir des gâteaux à s’en faire p.. la panse et bien entendu pour faire passer tout ça quelques bonnes bouteilles.

    L’astre de lumière disparaît à l’horizon, un semblant de fraicheur se fait sentir, nous sommes plus que rassasié,  il est temps de prendre congé en remerciant nos hôtes Guy et Rolande ainsi que ceux et celles qui ont participé à cette journée très ensoleillée d’amitié sincère et de bonheur que je souhaite à beaucoup de gens. A la prochaine et encore merci.

Pierre M.

Partager cet article

Repost 0

commentaires