Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 17:10

              Le café, la fouace, nous attendent sur la terrasse de Montay. Nos hôtes Rolande et Guy ont bien fait les choses. Il est dix heures lorsque nous prenons la direction de Rudelle, où se déroule un vide grenier, dans le parc autour de l’église fortifiée. Théminette et Thémines marquent la limite Limargue et Causse central. La température monte et les ombres sont rares, lorsque nous atteignons la Chapelle de Lalinié. Le calme règne sur l’aérodrome de Livernon baigné de soleil. Le peloton piaffe, la route s’égrène en direction d’Espédaillac. Devant l’auberge de Beauville, Marylène, nous fait visiter le mini-musée du cycle devant la terrasse du restaurant. Un groupe de cyclo échange avec nous, avant le départ vers la D653. Les cazelles jalonnent cette petite route du Causse. C’est maintenant le moment de plonger vers la vallée du Célé. St Sulpice et ses maisons troglodytes méritent une halte, d’autant qu’il faut déjà remplir les bidons. Ce sera bientôt l’heure du pique-nique et c’est à Brengues que nous ferons halte. Pause pression au café, avant de rejoindre les bords du Célé déjà fréquentés par les promeneurs et autres canoës.

Les sacoches s’allègent, tandis que chacun reprend des forces.   La route de la vallée n’est pas très fraîche, mais elle est plate. Un arrêt à l’abbaye d’Espagnac Ste Eulalie et le peloton file le long de la rivière. C’est un peu avant Corn que Régis vient à notre rencontre.  Pause pour remplir les bidons, il fait plus de 35°, et notre Guy »de », nous fait faire un crochet, pour voir la rénovation de l’historique restaurant du Drauzou. Le nom est emprunté au ruisseau qui rejoint en ce lieu la rivière Célé. C’est en suivant ce ruisseau que nous traversons Lissac  et Camburat avant de faire une halte à Fons, village fleuri, aux solides maisons de pierres serré autour de sa halle. La montée vers Issepts, de faible pente mais de bon ombrage, nous permet de retrouver la petite chapelle de St Médard.

      Cossue pour une chapelle, elle émerge dans une clairière verdoyante et offre aux visiteurs une porte latérale, protégée par une solide grille, le seul accès au regard vers l’intérieur.

Évitant les chemins pierreux, la D840, nous ramène vers le Bourg, et par la petite route nous regagnons Montay, terme de cette promenade de 80 kilomètres. De beaux paysages, quelques curiosités, le soleil très généreux, et la bonne compagnie ont bien rempli cette journée de cyclo-tourisme.

La soirée finira autour de la bonne table de nos hôtes où chacun à sa manière aura participé à sa garniture. Les sourires des treize aventuriers, teinteront bien plus que les verres, pourtant bien alimenté. 

Le rendez-vous de Guy, Rolande, Marie-Agnès, Michel, Marylène, Pierre, Martine, Régis, Marie-louis, Henriette, Michel, Viviane et Michel, à coup sur n’aura pas été manqué.

 

Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée
Cyclotourisme entre Causses et Vallée

Partager cet article

Repost 0

commentaires