Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 15:47

Succès de la Première Rando-Rétro Quercynoise 2017

Samedi 8 et dimanche 9 juillet ; les Cyclos Randonneurs du Quercy, avec Anthony maitre d’œuvre accueillaient la première édition de la Rando Rétro Quercynoise, à Martel, capitale du Quercy et de la randonnée à vélo pour un week-end. Favorisés par une météo clémente, près de cinquante amoureux de la belle mécanique, sont venus sillonner nos belles routes entre causses et vallée. La visite de Martel, cité médiévale ne fut pas oubliée. À l’aller puis au retour, le premier puis le deuxième jour, le peloton a sillonné la ville, ses places et ses ruelles pour le plus grand bonheur des spectateurs surpris mais enthousiastes et celui des cyclos de profiter ainsi d’une visite guidée.

Le samedi la vallée de la Doue et ses moulins, puis la vallée de la rafraîchissante Dordogne ont vus défiler ces drôles de machines. Rutilantes pour les unes, dans leur « jus » pour les autres, les bicyclettes, utilitaires, de cyclo-tourisme ou bien de « course » ont obéis tant que mal aux ordres et aux mollets de leurs propriétaires pour découvrir les richesses de ces petites routes et chemins blancs. Dès le départ l’accueil plus que sympathique du boulanger de la rue droite est un pur instant de bonheur. Ce large sourire, accompagné de générosité à sut donner la tonalité du week-end. Ils ont pu ainsi accéder aux moulins, châteaux, et autres demeures prestigieuses. De panoramas en ruisseaux, de la Tourmente à la Sourdoire, puis en longeant la Dordogne, la joyeuse troupe, un peloton de quarante passionnés, à subtilement suivi l’itinéraire tracé. De craquement de dérailleurs en commentaires avisés, les cyclotouristes ont découvert la région sous un autre angle, liant très souvent contact avec les touristes ou les gens du cru, étonné parfois, réjouis toujours de revoir ces drôles de vélos de leur enfance. À Carennac un arrêt pique-nique, permettait à chacun de souffler un peu et à tous de visiter la cité Fénelon, son église St Pierre, et son Tympan du XIIème siècle. Puis par Mézels, Pontou, Briance, le Belvédère de Copeyre offrait son majestueux panorama sur la vallée baignée de soleil. La montée vers Martel par la route en corniche de Gluges ravissait tous les participants qui regagnèrent la Cité aux Sept Tours pour une soirée récréative ou bien un repos bien mérité.

 

Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,

Dimanche, ils n’étaient pas moins nombreux pour découvrir les routes du Causse. Le panorama du site du Mont Mercou, du haut de ses 317m, fut marqué d’une longue pause admirative. Les échanges entre participants furent nombreux. Venus parfois de loin tous furent enchantés de ces lieux, parfois méconnus des randonneurs au long cours. La vitesse ne fut pas de leur préoccupation, la découverte c’est sûr. Ils ont collé au thème des années avant 1980. De bretelles en chapeaux, de belles robes, habit de fête,  romantique, militaires, ou gentlemans, parfois en musique, l’équipement était bien en accord avec leur vélo.

Un instant même certains firent revivre, en pleine campagne des scènes d’un autre âge : la France libérée de l’occupant. Acteurs, caméramans et photographes tournèrent les premières séquences d’une longue histoire.

L’après-midi vit les participants parfaitement accueillis à la gare de Martel. Pique-nique sur les quais, embarquement à bord du Chemin de Fer du Haut-Quercy. Privilégiés, sans doute c’est voyage en première classe, derrière la machine vapeur pour nos touristes à vélos qui pour une heure durant laissèrent leurs « destriers » à quai, sous bonne garde. Après l’attaque du train, c’est le mécanicien qui décide. Sifflet, vapeur, et « Tchou Tchou », le train s’ébranle. De tunnels en découverts, sur la voie du 19ème siècle, la surprise est totale. Au sorti du plus grand des tunnels, la vue sidérante sur la vallée de Dordogne ravi tous les voyageurs. Plus loin ce sera la halte fraicheur, sur le Viaduc des Scourtils qui séduit les passagers.

Le week-end prend fin sur les quais, lorsque l’instigateur de la journée Anthony, remercie tous les participants. C’est ensuite Philipe Deveaux, représentant la Fédération Française de Cyclotourisme et Président du Comité Régional de Cyclotourisme d’Occitanie, qui salue tous les participants et remercie les organisateurs pour leur manifestation originale. C’est au Président des Cyclos Randonneurs du Quercy, Miche Ponchet que revient le mot de la fin, invitant d’ores et déjà tous les participants à revenir plus nombreux pour l’édition 2018 de la Rando-Rétro Quercynoise. Ils étaient venus de Paris, Limoges, Cholet, Clermont-Ferrand, Toulouse, Tarbes, Bordeaux ou bien des villages alentours et ne furent pas indifférents à l’ancien rythme de la randonnée cyclotouriste.

Merci aux membres du Cyclos Randonneurs du Quercy, au boulanger de la rue droite, au chemin de fer du Haut-Quercy, Atelier de la noix à Carennac, et à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué au succès de cette journée.

Pilou

 

Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,
Cyclotourisme, en avant vers le passé,

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel Arnaudet 15/07/2017 21:22

Très belle initiative, et bravo au concepteur.
Amicalement
Daniel

FAURE GUY 10/07/2017 20:56

Bravo pour cette première réussie !
Amitiés
Guy