Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 09:58

Depuis le début du printemps ce n’est pas moins de six sorties réunissant cinquante-cinq participants  qui ont conduits les Cyclos Randonneurs du Quercy vers des horizons riches et variés. En avril ce fut la découverte de la vallée de la Bave de St Céré jusqu’à proximité de sa source par une longue ascension conduisant les cyclos de Latouille à Ladirat. Ce fut ensuite la 41ème randonnée de Villefranche de Rouergue pour rejoindre l’abbaye de Beaulieu et la vallée de l’Aveyron. Le château de d’Olhonac puis de Cornusson et le lac de Parisot furent les autres agréments du parcours.

 

 

 

Plus récemment nos cyclotouristes ont parcourus la vallée de la Dordogne jusqu’à Argentat, charmante bourgade de Corrèze en faisant une halte conviviale à Monceau sur Dordogne et une visite détaillée de Beaulieu.

 

 

 

 

 

 

Côté sorties officielles de la FFCT c’est à Gourdon que Cyclos Randonneurs du Quercy parcoururent les routes de la Bouriane sous la bienveillance du Cyclo Club de Gourdon en compagnie de Colette nouvelle compagne des CRQ.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin tout dernièrement c’est vers Aubazine, que les Cyclos Randonneurs du Quercy ont promené leurs roues. Le canal des moines et la côte d’Aubazine au lac du Coiroux, ont laissé d’impérissables souvenirs. Sur le retour c’est Notre-Dame de Roche de Vic point culminant et panoramique qui fit la joie des cyclotouristes désormais vêtu en bleu et or.

 

L’activité des cyclotouristes se poursuit donc avec les longues journées de juin. Les circuits s’allongent et la forme devient optimale pour profiter au mieux des trésors cachés de nos régions et des petites routes tranquilles à la moindre fréquentation. Des floraisons printanières aux moissons estivales les Cyclos Randonneurs du Quercy continuent de pratiquer leur discipline favorite, le cyclotourisme, sur la journée entière.

Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Dans les roues des Cyclos Randonneurs du Quercy
Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 14:43
Repost 0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 09:13

Après avoir rempli leur devoir de citoyen, ils sont neuf Cyclos Randonneurs du Quercy et/ou Cyclos Randonneurs Flâneurs au départ de Gramat. Il est dix heures, le soleil brille généreusement. Jusqu’à Lavergne la circulation automobile est dense, la prudence est de mise. Dans le bourg de Lavergne nous empruntons une petite route tranquille vers le Ventoulou, puis au Boutel, nous prenons direction Autoire. Marie-Ange est emballée par les remises, anciennes granges typiques du Quercy. C’est la première halte au détroit des cascades, qui sera suivie d’une deuxième au village, au pied de la fontaine. Baigné par le soleil, le val d’Autoire est toujours aussi grandiose, le village aux toitures de tuiles brunes accueillant. Plaisir de la découverte, nous prenons une nouvelle route buissonnière pour rejoindre les jolis villages de St Médard de Presque et St Jean Lespinasse. En chemin une halte s’impose pour admirer le château de Castelnau, rougeoyant sous la lumière céleste. À St Jean, nous cherchons la route, puis empruntons deux cent mètres de sentier pour rejoindre le château de Montal face Ouest. Après la traversée du golf une jolie route, sans circulation nous emmène jusqu’à St Céré, dominé par les Tours de Saint-Laurent. La Bave brille sous le soleil, dévoilant des truites de belle taille sous la passerelle qui nous mène au centre-ville. Nous visitons la place du Mercadial, avec ses colombages, encorbellements et sa pompe monumentale. Pause rafraichissement au pied de la statue du Maréchal Canrobert, avant de repartir. Nous longeons encore la Bave pour rejoindre Latouille en passant par le moulin de Siramon. Latouille sera notre halte pique-nique à l’entrée du village. Tout le monde est ravi du parcours ! Qu’en sera-t-il lorsque nous quitterons la Bave pour rejoindre Ladirat.

 

Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave

Au départ du village la route en sous-bois est encore agréable. Après avoir rencontré un berger et son troupeau de chèvres la pente devient sévère ; le peloton s’étire, les bavardages s’estompent….. À Ladirat, tout le monde est content…d’en avoir fini ! La belle descente qui traverse le ruisseau du Mazet redonne le sourire, le soleil est au zénith, et encore une bonne côte nous attend. Nous allons à Molières par une petite route bien pentue, qui traverse le hameau du Castanier. Claude me renseigne sur la trace à suivre, qui nous menait droit vers un chemin impraticable. A Molières quelques gambettes commencent à fatiguer. Le détour vers la table d’orientation sera pour une autre fois. La descente vers Leyme, puis Aynac sera mise à profit pour récupérer. Les féminines tiennent le coup malgré un petit coup de mou pour Martine, mal entrainé pour cause de santé.

Les routes bucoliques de Pilou, usent les jambes, mais le moral reste au beau fixe. Une petite route se faufile derrière le château d’Aynac, et Labonnefoucie, nous dévoile le charme des petites routes du Limargue. « Tient des moutons à lunettes ! » nous dit Marie-Ange, nous approchons du Causse. Après Bio, la prairie verdoyante du tumulus, marque jusqu’aux portes de Gramat,  son appartenance au Limargue, micro région coincée entre les Causses et le Ségala. Gramat, réchauffé de soleil, nous accueille pour un dernier verre de l’amitié accompagné du succulent gâteau de Martine, qui récupère de ses efforts. Aucun de nous n’est pressé d’interrompre cet instant et c’est en se promettant une prochaine escapade que nous nous séparons.

Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 07:57

 

Les Cyclos Randonneurs du Quercy, ont participé en nombre à la Concentration Nationale de Pâques-en-Provence 2017. Entre Gard et Ardèche, à Vénéjan, ils étaient quatorze cyclotouristes parmi lesquels des cyclos d’autres clubs lotois : Gramat, Bagnac-sur-Célé, Cahors. Pendant trois jours, et près de deux cent kilomètres parcourus ils ont visité, la région de Pont-Esprit, entre Cévennes et Rhône, et entre Cèze et Ardèche. Ils ont aussi gouté au Mistral avant de rejoindre le Moulin à vent de Vénéjan. Haut-perché, ce dernier moulin construit en Provence, avait pour l’occasion retrouvé ses ailes. Aidé d’un bon vent, il pouvait rendre farine contre bon grain. Les centaines de cyclos de passage, lieu du rassemblement national, ont profité du panorama, des retrouvailles entre amis, avant de rejoindre chacun à sa manière son point d’attache, pour une dernière balade le lundi.

Animé par la découverte de la région, ils ont sillonné, comme accompagné d’un guide, les petites routes et chemins blancs de la région. Tantôt en Provence, tantôt en Occitanie, le Rhône fut le fil conducteur. Certains découvrirent ou ont redécouvert un autre cyclotourisme. À la fois bucolique, au rythme tranquille, ou bien sportif face au Mistral, dans les chemins de traverses, ou sur des pentes à faire chauffer le petit plateau, la découverte était bien au rendez-vous. Les villages perchés, Mornas, Laroque-sur-Céze, St Christol-de-Rodières, Aiguéze, St Nazaire, Saint Alexandre, et Saint-Marcel, aussi bien que les cascades du Sautadet et le moulin de Vénéjan, furent tour à tour visités, pour le plaisir de tous.

Nos Cyclos Randonneurs du Quercy, en profitèrent pour visiter une partie des Gorges de l’Ardèche de St Martin au Belvédère de la Madeleine. Sous le soleil, le retour se fit poussé par le vent au confluent du Rhône et de l’Ardèche, et sous la vigilance du château de Mondragon. Arbres en fruits et fenaisons nous ont bien démontré que nous étions au dans le sud.

Un week-end sportif, entre amis et passionnés de cyclotourisme dans le bon Esprit du Pont. Nous étions basés à Pont-St-Esprit, et la vie collective fut appréciée de tous.

Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence

Samedi 15 avril

Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence

Dimanche 16 avril

Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence
Les Cyclos Randonneurs font leurs Pâques…en Provence

Lundi 17 avril

Repost 0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 10:22
Randonneuse 650 à vendre

A vendre :

Randonneuse 650 – Taille 50 - Très bon état, peu servie

Prix 600 €.

Contact : 06.40.29.61.30 – marypierre.mar@wanadoo.fr

Repost 0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 08:40

Randonnée du dimanche 3 avril -  77 km

  

 

Nous sommes bien « cinq’s » courageux ce matin chez nos amis Viviane et Michel à Martel ;  courageux car de belles averses se succèdent en provenance de l’ouest et certain ont préféré rester au chaud. Le départ prévu à 9h15 sera reporté à 9h45 selon les indications de Météo France. La pluie cessant, Michel L., Régis V., Michel P., Marylène et Pierre M. s’élancent sur la route en direction des Quatre-Routes du Lot. Juste avant l’arrivée dans ce village la crainte d’un retour de pluie nous envahi, ce ne sera qu’une fausse alerte elle ne durera que quelques minutes. En franchissant la frontière corrézienne Hélios fait son apparition et nous pouvons sentir sa chaleur, c’est très agréable. Nous grimpons vers Ratabout au bas de Lagleygeolle, première côte de la journée. Il était prévu de pique-niquer au Pescher mais Michel nous propose de modifier le circuit « trop facile » !!! Nous ferons un crochet par le charmant petit village de Sérilhac. Nous nous restaurons au pied de ce village dominé par le clocher de l’église St-Nicolas. Le repas fût un moment de rires et de bonne humeur. Marylène, la seule féminine du groupe ne se laisse pas impressionner par les blagues des quatre garçons, elle répond du tac au tac, en plus de la boisson suffisante, il y a de jolies fleurs tout autour de la table de pique-nique.

SérilhacEn ce qui me concerne, la côte pour grimper au village n’était pas tout à fait droite. Sérilhac est construit  de pierres rouges comme un peu partout dans la région, nous ne sommes pas loin de Collonges-la-Rouge. Nous nous attardons dans le village, un peu à l’écart de la voie principale. La route serpente par de belles petites routes à circulation quasie nulle avec des vues splendides entre Corrèze et Lot. Le franchissement de petits ruisseaux, est l’occasion de descente et de montées, les « biales » sont traversées au rythme tranquille du cyclotouriste contemplatif. La pluie ayant lavé le ciel et la terre les couleurs sont magiques, du bleu du jaune un peu de mauve et bien entendu beaucoup de vert tendre. En arrivant devant la Chapelle St Roch, de Blavignac une averse nous surprend venue de je ne sais où ! Remercions la chapelle, nous pouvons nous abriter ses avants toits les quelques minutes que dure son passage et sans oublier avec de bonnes rigolades. À Thudeils, la vue sur l’église sous le soleil et magnifique. La Chapelle de Puy d’Arnac nous voit passer à ses pieds ; et là …… Michel hésite sur la route à suivre en mangeant mes « maltesers ». « Il faut tourner à droite, après le Col du Teillet » nous dit-il. Comme un troupeau de moutons, nous nous lançons dans une belle descente et juste après avoir aperçu un gros renard, Michel se rend compte de son erreur. Il faut faire demi-tour ; et nous voilà remontant la descente ou plutôt la côte. Et devinez quoi ? Une nouvelle averse nous surprend, courte et de faible intensité. La bonne route rejoint, nous repartons vers le bon carrefour, direction Puy Turlau et son belvédère. Nous apercevons Queyssac-les-Vignes sur la gauche. La petite route en descente traverse le hameau du Breuil. Avant d’atteindre le Puy Turlau et son chemin de Croix, une belle vue sur Curemonte mérite un arrêt.

 

 

Un peu plus loin avant Végennes, nouveau point de vue ; nous tournons vers la gauche et plongeons dans la vallée de l’Escadrouillère pour rejoindre Vayrac. Cette petite vallée de cinq kilomètres est bucolique à souhait. Le bruit du ruisseau qui longe la route accompagne le chant des oiseaux, attaché à la cour aux oiselles en ce printemps. Après Vayrac, direction St-Denis-les-Martel par une petite route tranquille bordée par la Sourdoire ; un pêcheur est à l’ouvrage. Au loin le train touristique à vapeur trahit son activité, avec son panache de fumée, il sera à Martel avant nous. Au pied des falaises nous faisons un arrêt devant la cascade de Briance, de son château avec ses deux cygnes. Après les pluies de ces derniers jours la cascade est majestueuse et coule à fort débit. Après le belvédère de Copeyre voilà la remontée toujours casse-pattes de trois kilomètres sur la D 840 et son lot de circulation, pour regagner Martel baigné par le soleil. Viviane privée de vélo nous attend avec un gâteau aux noix fait maison et une bonne pression. Avec le petit détour nous avons parcouru 77km bien vallonné. Un très beau circuit.  Merci Michel et Viviane et à la prochaine

Pierre Maroselli

 

 

 

Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Petites crêtes corréziennes
Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 11:39

Pour la première, les Cyclos Randonneurs du Quercy ont choisis Souillac comme point de départ le 19 février. Cinq courageux ont affronté la fraîcheur de cette fin d’hiver. Emmitouflé sous les polaires, nous voilà partis par la voie verte depuis Cazoulès vers Carsac. Il y a là deux Serge, Françis, Jean et Michel. Le soleil timide réchauffe peu à peu l’atmosphère. La voie verte est encore encombrée des derniers travaux agricoles, tandis que le moindre détail des paysages apparaît en l’absence de feuillage. Rouffilhac, puis Calviac et Carsac et son église de pierres ocre sont atteint sans difficultés. À Montfort le détour de Serge par le château nous révèle cette forteresse sous les premiers rayons de soleil. La Dordogne coule paisible sous les falaises. A Vitrac c’est la pause pique-nique, dans ce joli coin emménagé par-delà le pont qui enjambe la rivière.

La route se fera moins facile dans la côte de Caudon. L’après-midi nous verra passer à Grolégeac, Sainte-Mondane puis Saint-Julien de Lampon. Le château de Cieurac bien dégagé de sa végétation, nous offre ses belles façades surmonté de mâchicoulis de pierres blanches. Souillac nous voit rentrer vers seize heures au terme d’une belle randonnée en Périgord.

 

Dimanche 26 février, de Souillac encore, nous sommes allés pédaler sur les Causses de Chavagnac et de Salignac. Ici pas de rivière majestueuses, mais de ci, delà les petites sources et autres minuscules ruisseaux, assureront le vert du printemps qui s’annonce. Il y a là Françis, deux Serges, Pierre, Jean, Marie-Louis et Michel. La côte du Mas Del Teil nous réchauffe plus que nécessaire.  Du Chabournac à Chavagnac la route ondule sur le Causse de Gignac jusqu’aux portes de la Corrèze voisine. La Tour du village nous verra tirer notre repas de la sacoche. Après Ladornac, la route qui traverse la combe de Peyrenègre à Lacassagne, ne laissera pas nos mollets indifférents, au point d’étirer notre modeste peloton. Il faudra encore monter, et descendre, plusieurs fois avant de rejoindre Salignac Eyvigues. Le village semble endormi en ce dimanche après-midi. Une belle route de crête, par la Croix du Claud nous emmène à Eyvigues. D’imposants travaux de canalisations nous imposeront la prudence dans la descente vers Eybène, alors que l’un des deux Serge nous a faussé compagnie, mal aiguillé par Pierre, pourtant l’auteur de la sortie. Rien de grave, tout ce petit monde se retrouvera à Souillac pour le pot de l’amitié. Après cette mise en forme de 68 km, voilà la saison des Cyclos Randonneurs du Quercy bien commencée.

Repost 0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 15:35

Le dimanche 22 janvier, les 21 membres du club cyclotouriste CYCLOS RANDONNEURS DU QUERCY, se sont réunis en Assemblée Générale à Martel. Les épouses et amis s’étaient joints pour l’occasion, représentant un peu plus de 25 personnes.

Dès dix heures trente le Président faisait le bilan moral et d’activités de l’Association. Avec plus de vingt sorties et plus de deux cent participations, l’activité de la première année était riche en évènements. Après le bilan financier et les votes réglementaires, tout le monde a pu profiter de la rétrospective en images de la saison 2016 ; non sans avoir pris date pour les prochains rendez-vous. Des premiers tours de roues aux plus hauts sommets, chacun a pu revivre les belles randonnées touristiques. Le président ne manquait pas de remercier tous les acteurs de la saison passée, et aussi tous les présents de ce jour, dirigeants ou simple licencié.

L’assemblée se terminait par le verre de l’amitié, pour se poursuivre ensuite par un repas convivial confectionné par le Cuisinier Françis, et son aide de camp Viviane, aidé de la participation active de tous les présents.

L’après-midi fut agrémenté par une marche revigorante, et une visite de Martel, joli village aux sept tours. Quelques inconditionnels terminèrent la soirée autour de la table avant de séparer, en se promettant de se revoir la première occasion. La prochaine occasion étant les sorties à vélo, dès la froidure de l’hiver apaisée.

 

Pilou

Première Assemblée Générale des CYCLOS RANDONNEURS DU QUERCY

Roger et le pain aux initiales des Cyclos Randonneurs du Quercy !

Repost 0
Published by Pilou
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 17:09

L’hiver n’est pas toujours agréable pour cycler ; en revanche il révèle les paysages comme on ne les voit pas souvent. Paysages cachés, brumes et brouillards enveloppants les panoramas. Le givre lui aussi métamorphose la nature. Pour cela l’hiver est parfois féérique, magique ou simplement beau. Bien habillé, bien équipé, le cyclotouriste chemine lentement ; comme pour ne pas accentuer le froid. Chaudement habillé, il montera doucement, pour ne pas transpirer ; lentement il abordera les descentes ; et patiemment il scrutera les panoramas lointains ou les proches paysages. Les routes, plus tranquilles qu’en été, ne sont pas exemptes de dangers. Ne pas oublier d’augmenter sa visibilité avec des vêtements clairs, ou même fluo. Un éclairage avant et arrière à la tombée du jour ne sera pas superflu. L’écarteur de danger outre sa visibilité augmente la distance entre le cyclo et le véhicule qui le double. Après la fraîche randonnée, le confort de la maison paraîtra plus douillet et confortable.

Bonne Année et belles randonnées, Pilou

Paysages d’hiver,
Paysages d’hiver,

Après le givre, les brouillards dans la vallée

Paysages d’hiver,

Le Château de Castelnau surfe sur le brouillard

Paysages d’hiver,

Celui de Turenne s'offre un manteau ouaté

Paysages d’hiver,

Sur la Dordogne, le pont de Pontou semble bien mystérieux

Paysages d’hiver,

Le gouffre résurgent du Font del Truffe, dans la vallée de l'Ouysse, garde son eau turquoise au plus bas

Paysages d’hiver,

Le Col de Majesq (sur sa crête majestueuse), veille à ne pas mélanger les eaux claires de l'Ouysse et de l'Alzou

Repost 0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 16:48
Cyclos-Randonneurs du Quercy,

 

Nouveau club dans le giron des cyclos randonneurs en autonomie. Les Cyclos-Randonneurs du Quercy ont vu le jour le 16 avril 2016 et sont affiliés à la FFCT sous le n°8183. C’est aussi le premier club du tout nouveau Comité Régional d’Occitanie FFCT.  Emmené par Michel Ponchet, président les cyclotouristes se retrouvent régulièrement sur les routes du Quercy et des Provinces environnantes pour satisfaire leur plaisir de la randonnée touristique, contemplative, et néanmoins sportive.

Une sortie par semaine, pique-nique embarqué, les circuits ont tous vocation touristique et découverte à vélo. Entre six et quinze cyclos-touristes, parcourent ainsi soixante à cent kilomètres, sans chrono. Les horaires sont adaptés à la saison et à la météo. Pas de moyenne mais parfois des dénivelés conséquents pour découvrir des panoramas ou des sites à voir. La bonne humeur, la convivialité et la solidarité sont les paramètres du bon déroulement de la journée.

Les féminines ne sont pas en reste ; au nombre de deux à six, leur place est prépondérante à la bonne marche du groupe.

Les cyclos d’autres clubs peuvent aussi participer s’ils sont tentés par la randonnée sur la journée, avec pique-nique embarqué. Les Cyclos Randonneurs du Quercy sont aussi représenté dans les randonnées officielles FFCT.

Premières sorties, dès le soleil revenu.

Repost 0
Published by Pilou
commenter cet article