Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 16:17
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne

Randonnée du 14 Août

Dix Cyclos Randonneurs du Quercy sont au départ de Bretenoux. Françis et Serge F., Jean et Thierry, Michel et Viviane, Guy et Suzanne, Serge et Michel L. C’est la reprise pour quelques-uns, après une pause estivale. Pour d’autres ce sera la continuité d’une belle saison.

Ce dimanche particulièrement ensoleillé, joindra les Gorges de la Cère à celles de la Maronne via la Xaintrie noire de Mercoeur et de la Chapelle Saint-Géraud. La Xaintrie blanche, elle s’étend de la Maronne, à la haute vallée de la Dordogne par le plateau de St Privat. Après Gagnac-sur-Cère, par le ruisseau d’Orgue et de Roquecourbine la route serpente sous les frais ombrages. La pente douce et facile au départ, demande un peu plus d’efforts lorsque, à la sortie des futaies apparaissent les premiers sapins d’Auvergne. La Xaintrie révèle alors ses paysages, de pâturages en vertes prairies sur ce plateau à près de six cent mètres d’altitude. Du côté de la Chapelle St Géraud la vue porte des Monédières jusqu’aux Monts du Cantal. La route ondule ensuite sur le plateau avant de plonger rapidement vers les gorges de la Maronne, juste en dessous du village de Sexcles. La route venant d’Aurillac, nous amène rapidement et sans effort à Argentat, ancien port des Gabarriers. En bordant la Dordogne nous rejoignons le barrage du Sablier dit aussi d’Argentat. De la passerelle la vaste étendue d’eau est dominée par le château du Gibanet. La suite est beaucoup plus facile : halte pression au bar-glacier des trois rivières. Tandis que les canoës défilent sur l’eau, les touristes arpentent les quais et les rues de la petite ville de Corrèze.

C’est vers Monceaux, que notre joyeuse troupe profitent de la halte pique-nique pour se restaurer. Au pont de Monceaux, pause-café au bistrot de pays où l’accueil est fort sympathique.

L’après-midi sera chaude (36°c) pour le retour par Brivezac et Beaulieu, mais la route plate ne demandera que peu d’effort. Arrivée à Bretenoux, la pause fraîcheur est bien appréciée par tous les participants qui s’attardent afin de faire durer cette belle sortie.

Pilou

La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
La Xaintrie noire et la vallée de la Dordogne
Repost 0
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 16:27
Martel – Lissac, le Causse Corrézien

Randonnée du 26 juin

Le temps est frais ce matin de fin juin. Les Cyclos Randonneurs sont sept au départ plus trois qui nous rejoindrons plus tard sur le parcours. Passé la vallée de la Doue, nous voici à l’Hôpital St Jean. La petite place à l’entrée du village est animée ce matin. Une joyeuse équipe s’affaire à la préparation de la fabrication de l’huile de noix. Après moult explications bien amicales, le peloton reprend la route. C’est au travers du Causse Corrézien que nous atteignons le hameau de Belveyre, animé lui aussi par la foire aux Chevaux. Après une escapade au milieu de la foule …et des chevaux, nous reprenons notre route vers la vallée de la Couze. Le château de Chartrier est peu visible ; en revanche celui de Lissac est bien en vu dans la pente; cela nous laisse du temps pour l’admirer. La fin de matinée approche et un détour vers Larche, nous permettra de satisfaire à la traditionnelle pression ! C’est dans la ville, près de la zone de loisir, que nous prendrons notre pique-nique. La pluie des derniers jours à laisser le sol bien humide.

Après notre pause méridienne, le groupe reprend de petites routes vers Chavagnac. Ce n’est qu’après une belle montée, que nous savourons une pause en admirant la Tour du XIV éme siècle. Il faut repartir et c’est peu de temps après que nos amis Martine, Régis et Roger nous rejoignent. À Nadaillac, la visite du village s’impose. Petites ruelles, maisons de pierres sèches aux toitures de lauzes ou d’ardoises, passages pavés….le caractère du passé est intact. Plus loin c’est Gignac qui nous attend au pied de l’Arbre des trois provinces, Limousin, Aquitaine, et Occitanie….La photo fige cet instant.

La route sera encore belle par Sireyjol, Lacisque et Cuzance avant l’arrivée à Martel par le bucolique chemin des Gautries et sa vue particulière sur la ville aux Sept Tours..

Pilou

Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Martel – Lissac, le Causse Corrézien
Repost 0
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 17:08
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)

Randonnée du 12 juin

Le ciel est gris ce matin-là au départ du Bourg, près de Lacapelle-Marival. Ils sont peu nombreux à avoir répondu à l’invitation de Guy et Rolande. Marie-Louis, Michel L, Pierre B., Viviane et Michel. C’est donc un petit peloton de sept Cyclos-Randonneurs qui s’élancent vers le Mont St Bressou, c’est dire si nous seront vite réchauffé. Malgré un ciel chargé, la météo se montre clémente. Cardaillac puis Ste Colombre nous verrons passer avant la Remise puis La Vitarelle. À partir de Latronquière nous sommes sur les hauteurs du département du Lot. À Labastide du Haut-Mont (751m) le point culminant est atteint et la vue s’étend jusqu’aux Monts du Cantal. Peu après Guy hésite à prendre la petite route qui mène à Parlan, craignant sans doute quelques difficultés, lors des traversées des « biales »* (oc) des ruisseaux du Sagardal et d’Algoux, convergent tous deux vers le Château de Bessonies.

À Parlan c’est l’heure du déjeuner. Lors de la traditionnelle pression de midi, nous demandons poliment au café de la place si nous pouvons pique-niquer sur sa terrasse. Autorisation acceptée avec gentillesse, l’équipe du restaurant étant occupée à de joyeuses agapes privées. Bien installé, nous profitons de cet instant sous de timides éclaircies. Il faut bien repartir. A travers pâturages et forêts nous rejoignons Naucase et les ruines de son château, puis St Hilaire et Lauresses. Il aura fallu traverser la « biale »* du Bourgnou, petit ruisseau qui marque la limite du Lot et du Cantal. Quelques montées bien sentis, par Mazargil et les Tillets nous ramène vers La Vitarelle. Le peloton est toujours groupé pour aborder la dernière partie du parcours. C’est aussi la plus facile. À la Remise ce sont les derniers panoramas, avant la plongée vers Lacapelle-Marival et son château fortifiée.

Le retour vers Le Bourg n’est qu’une formalité. Une bonne averse, après notre arrivée n’éteindra pas les braises du barbecue. Agapes et grillades termineront cette journée sur la terrasse de nos hôtes sympathiques que nous aurons peine à quitter.

Une belle randonnée de 90 km et 1325m de dénivelé.

Pilou

*Biale ou béale, terme régional pour désigner une pente ou un ravin profond, le plus souvent traversé par un ruisseau.

Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Le Ségala du Bourg (46) à Parlan (15)
Repost 0
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 16:27
PINSAC -  LE MONT  SAINT-JOSEPH  (Lot)

Randonnée du dimanche 4 juin 2016

Pour cette randonnée nous ne serons que cinq participants, Viviane et Michel, Serge F, Francis et moi-même Pierre M. Nous partons de chez moi à Pinsac. Après café et gâteaux nous démarrons à 9 h en direction de Rocamadour via Belcastel et Lacave, autant dire que cela commence par de belles grimpettes histoire de nous mettre en jambes. Au pied du château de Belcastel nous rencontrons un bébé buse qui sautille sur le bord de la route pour finalement disparaître dans les hautes herbes. Nous plongeons dans Rocamadour et traversons la cité au pas et remontons sur l’autre versant avec une vue que nous ne nous lasserons jamais d’admirer. Petite halte devant le château de la Panonnie, discussion amicale avec le proprétaire. Ensuite nous filons vers Gramat. Nous remontons l’Alzou et laissons sa source sur la gauche qui se dirige sur Saigne. En descendant sur Aynac il faut se retourner pour apercevoir le château de Saigne. En parlant de château Aynac en possède un magnifique. C’est d’ici que commence l’ascension du Mont Saint-Joseph, avant Viviane nous propose de nous rafraichir dans un café que nous acceptons sans discuter. Pour rejoindre le copain St.Joseph nous devons nous taper des passages à 12%, Viviane fatiguée des suites d’une opération de ses yeux n’a plus la force de grimper et finit à pied. La chapelle de cet endroit est à 582 m d’altitude mais malheureusement elle est entourée de sapins qui nous cachent la vue, dommage. A travers les arbres nous pouvons quand même admirer le massif des Monédières. Après un pique-nique et un repos bien mérité c’est la descente sur Padirac. Nous évitons le gouffre que nous connaissons trop bien et bifurquons sur Miers, ensuite Monvalent, Meyronne où nous passons dire bonjour à Martine l’épouse de Serge. Viviane décide d’abandonner et de rejoindre Pinsac en voiture avec Martine. Nous terminons par une dernière côte assez costaud et c’est la plongée de Gabalès sur Pinsac. Le cubi de pression de Michel ne se fit pas prier. Encore une journée comme je les aime, à la prochaine.

P Maroselli.

PINSAC -  LE MONT  SAINT-JOSEPH  (Lot)
PINSAC -  LE MONT  SAINT-JOSEPH  (Lot)
PINSAC -  LE MONT  SAINT-JOSEPH  (Lot)
PINSAC -  LE MONT  SAINT-JOSEPH  (Lot)
PINSAC -  LE MONT  SAINT-JOSEPH  (Lot)
Repost 0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 08:42
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE

Randonnée du dimanche 1er mai 2016 :

Treize participants au départ de Bretenoux se lancent vers une région Corrézienne du nom de la Xaintrie. Suzanne et Guy, Marie Agnès et Michel, Martine et Régis, Michel, Francis, Serge, Jean, Michel, Lucien, Roger et moi-même Pierre M. Après Biars-S/Cère nous montons sur Camps connu pour son rocher du peintre* surplombant les gorges de la Cère et déjà la verte Corrèze s’offre à nous, des forêts, des torrents et bien entendu de magnifiques troupeaux vaches défilent le long de la route accompagnés d’agréables odeurs de printemps. Un vent ne nous lâchera pas toute la journée mais ne nous gênera pas pour autant sauf qu’il est du nord donc frais. Le baromètre de l’ambiance est au beau fixe ce qui rend agréable la randonnée à 99,99% pour ne pas dire 100%. Au village de Goulles nous nous restaurons à l’abri du vent sous le préau de l’école. Apéro, vins et chocolats sont les bienvenus. En repartant Michel nous fait admirer les Monts du Cantal et principalement le Puy Mary encore enneigé. L’après midi sera une succession de dénivelés de différents pourcentages parfois coquins. Nous faisons un arrêt à Reygade où se trouve une réplique de la mise au tombeau de Carennac, l’échelle des personnages est 1/3 plus petite que la normale et le sculpteur est inconnu. Une particularité est le spectacle d’un son et lumières de cette magnifique sculpture et cela coûte 3 pièces de 2 euros. Et c’est parti ! Mise à part le côté religieux que chacun d’entre nous interprétera à sa manière dans le plus total respect des autres, le moment est agréable et reposant, je retiendrai pour ma part la beauté et la grâce des visages de ces personnages qui semblent tellement réels. Et puis c’est la descente dans la vallée de la Cère avant l’arrivée Bretenoux, dans la descente Francis perds son klaxon poire récupéré par Michel L. Et bien entendu une fois à l’arrivée direction le bistro pour une pression bien méritée.

* La légende raconte qu’un dragon dévastait la région et qu’un peintre lui dessina une femelle dont il tomba amoureux et devint docile.

PM.

À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
À TRAVERS LA XAINTRIE EN CORREZE
Repost 0
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 10:23
CYCLOTOURISME EN RÉGION DE DOMME EN DORDOGNE

Randonnée d 24 AVRIL 2016

Huit participants seront présents au départ de ce que nous pouvons appeler la première randonnée des Cyclos Randonneurs du Quercy. Elle se fera entre le Haut-Quercy et le Périgord noir. Martine et Régis , Thierry, Serge L, Serge F, Jean, Michel et moi-même Pierre enfourchons nos vélos à 10 h après que je m’aperçoive que ma gourde d’eau est restée chez moi, bravo l’ancien ! Je me contenterai d’une petite bouteille en plastique à 1,50 euros acheté dans une boulangerie. Le vent du nord est levé et sa fraicheur nous saisie dès les premiers coups de pédales. Heureusement il ne souffle pas fort et nous le supporterons assez bien. Pour Martine c’est un grand jour, en effet elle inaugure son vélo pimpant neuf qui n’a que 590 mètres. Il s’agit d’un Lapierre et est de couleur blanc, une couleur que je trouve bien assortie pour nos amis cyclotes.

Nous longeons la Dordogne par la véloroute jusqu’à Carsac et ensuite direction Montfort et Vitrac où nous nous restaurons à l’abri du vent au milieu d’une haie de noisetier dans le camping, vide en cette saison, de la commune. Comme chaque fois le pique nique d’un groupe d’amis cyclos est un moment magique, plaisanteries, blagues et bien sûr amitiés accompagnent notre repas. Nous en profitons également pour faire plus ample connaissance. En repartant Martine, Régis, Jean et Thierry préfèrent couper plutôt que de se jeter dans un circuit plus long. Quand aux quatre autres les deux Serge, Michel et moi continuons en direction de Domme et grimpons en passant derrière la magnifique Bastide. Plus loin à plusieurs reprises nous hésitons sur la route à prendre, de petites routes sans panneaux sont fréquentes. Finalement nous nous en sortons comme de vrais chefs et arrivons à St.Cirq Madelon où nos amis sont passés un peu avant nous. Une vue majestueuse apparaît en découvrant Milhac sur sa hauteur. Une fois à Anglar Nozac nous bifurquons plein nord avec cette ci et pour de bon le vent de face, heureusement pour nous c’est pratiquement tout en descente. A Mareuil nous retrouvons notre belle rivière Dordogne qui à bien coulé cette année avec toutes ces pluies des dernières semaines. Arrivée à Souillac, bonheur de revoir nos amis comme si nous nous étions quittés depuis des mois, heu ! Non j’exagère quand même un peu, et bien entendu direction cette fois ci le café pour consommer une Grimm si chère à notre ami Michel.

Première ballade des Cyclos randonneurs du Quercy !! Réussie.

PM.

CYCLOTOURISME EN RÉGION DE DOMME EN DORDOGNE
CYCLOTOURISME EN RÉGION DE DOMME EN DORDOGNE
CYCLOTOURISME EN RÉGION DE DOMME EN DORDOGNE
CYCLOTOURISME EN RÉGION DE DOMME EN DORDOGNE
CYCLOTOURISME EN RÉGION DE DOMME EN DORDOGNE
Repost 0