Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 09:13

Après avoir rempli leur devoir de citoyen, ils sont neuf Cyclos Randonneurs du Quercy et/ou Cyclos Randonneurs Flâneurs au départ de Gramat. Il est dix heures, le soleil brille généreusement. Jusqu’à Lavergne la circulation automobile est dense, la prudence est de mise. Dans le bourg de Lavergne nous empruntons une petite route tranquille vers le Ventoulou, puis au Boutel, nous prenons direction Autoire. Marie-Ange est emballée par les remises, anciennes granges typiques du Quercy. C’est la première halte au détroit des cascades, qui sera suivie d’une deuxième au village, au pied de la fontaine. Baigné par le soleil, le val d’Autoire est toujours aussi grandiose, le village aux toitures de tuiles brunes accueillant. Plaisir de la découverte, nous prenons une nouvelle route buissonnière pour rejoindre les jolis villages de St Médard de Presque et St Jean Lespinasse. En chemin une halte s’impose pour admirer le château de Castelnau, rougeoyant sous la lumière céleste. À St Jean, nous cherchons la route, puis empruntons deux cent mètres de sentier pour rejoindre le château de Montal face Ouest. Après la traversée du golf une jolie route, sans circulation nous emmène jusqu’à St Céré, dominé par les Tours de Saint-Laurent. La Bave brille sous le soleil, dévoilant des truites de belle taille sous la passerelle qui nous mène au centre-ville. Nous visitons la place du Mercadial, avec ses colombages, encorbellements et sa pompe monumentale. Pause rafraichissement au pied de la statue du Maréchal Canrobert, avant de repartir. Nous longeons encore la Bave pour rejoindre Latouille en passant par le moulin de Siramon. Latouille sera notre halte pique-nique à l’entrée du village. Tout le monde est ravi du parcours ! Qu’en sera-t-il lorsque nous quitterons la Bave pour rejoindre Ladirat.

 

Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave
Val d'Autoire et vallée de la Bave

Au départ du village la route en sous-bois est encore agréable. Après avoir rencontré un berger et son troupeau de chèvres la pente devient sévère ; le peloton s’étire, les bavardages s’estompent….. À Ladirat, tout le monde est content…d’en avoir fini ! La belle descente qui traverse le ruisseau du Mazet redonne le sourire, le soleil est au zénith, et encore une bonne côte nous attend. Nous allons à Molières par une petite route bien pentue, qui traverse le hameau du Castanier. Claude me renseigne sur la trace à suivre, qui nous menait droit vers un chemin impraticable. A Molières quelques gambettes commencent à fatiguer. Le détour vers la table d’orientation sera pour une autre fois. La descente vers Leyme, puis Aynac sera mise à profit pour récupérer. Les féminines tiennent le coup malgré un petit coup de mou pour Martine, mal entrainé pour cause de santé.

Les routes bucoliques de Pilou, usent les jambes, mais le moral reste au beau fixe. Une petite route se faufile derrière le château d’Aynac, et Labonnefoucie, nous dévoile le charme des petites routes du Limargue. « Tient des moutons à lunettes ! » nous dit Marie-Ange, nous approchons du Causse. Après Bio, la prairie verdoyante du tumulus, marque jusqu’aux portes de Gramat,  son appartenance au Limargue, micro région coincée entre les Causses et le Ségala. Gramat, réchauffé de soleil, nous accueille pour un dernier verre de l’amitié accompagné du succulent gâteau de Martine, qui récupère de ses efforts. Aucun de nous n’est pressé d’interrompre cet instant et c’est en se promettant une prochaine escapade que nous nous séparons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires